Cours Simone cours du 27 février au 3 mars Inscris-toi au talk de ton choix ! Cours Simone cours du 27 février au 3 mars Inscris-toi au talk de ton choix ! Cours Simone cours du 27 février au 3 mars Inscris-toi au talk de ton choix ! Cours Simone cours du 27 février au 3 mars Inscris-toi au talk de ton choix !

le blog


Retour Retour

Des Simones à New-York

Maintenant qu’elles ont repris leur souffle, Angélique Pitiot et Caroline Serpaud partagent leur philosophie de warrior au sortir du marathon de New York !

Comment vous préparez-vous pour ce genre d’événement sportif ? (alimentation, sport, routine bien-être…)

Angélique : Pour mon premier marathon, je n'ai rien préparé, aucun programme sportif, ni sortie longue ni fractionné, ni programme alimentaire, juste mon mental et mes acquis de sportive de haut niveau. Je me suis laissée tenter par une invitation d'un ami et puis pour le fun parce ce que le marathon de New York, c'est carrément MYTHIQUE !! Dans ma vie, j'ai couru 1 fois 20kms (20kms de Paris en 2016) et Paris Versailles (16kms avec la fameuse Côte des Gardes, il y a quelques mois), sinon des petits footings de temps à autres.

Caroline : Je voulais être bien préparée pour mon premier marathon afin de finir mais je ne m’étais pas fixée d’objectif précis de temps. J’ai la chance d’avoir un ami coach qui m’a concocté mon programme d’entrainement et qui m’a suivi pendant 10 semaines à raison de 4 séances de course à pied et une session de Yoga Chez Simone par semaine. Je ne me suis pas privée sur le plan alimentaire, bien au contraire puisque j’avais tout le temps faim ! Je me suis juste astreinte à ne pas boire d’alcool pendant ces 10 semaines de préparation.

Comment trouvez-vous la force de repousser vos limites ?

Angélique : Je n'ai jamais douté de mon mental, ni avant, ni pendant la course, si il y a bien une chose dans laquelle je suis sûre c'est mon mental ! J'avais peur d'avoir des ampoules, des douleurs articulaires ou des crampes. Les 25 premiers kilomètres se sont bien passés, j'ai commencé à ressentir la fatigue ensuite, et des douleurs à partir de 30 kms. Il restait plus que 10 kms et ce n'est pas après avoir couru autant que j'allais m'arrêter !

Caroline : C’est mon état d’esprit au quotidien. Dans ma pratique sportive, je suis toujours déterminée pour m’améliorer, ne jamais abandonner et j’aime me lancer de nouveaux challenges. Courir ce marathon m’a prouvé que j’avais du mental car j’ai réussi à me concentrer sur mon objectif sans me préoccuper de la douleur physique.

Avez-vous des secrets pour améliorer votre condition sportive à nous partager ?

Angélique : Par mon expérience de boxeuse, je sais que le véritable secret est... ou plutôt sont l'entrainement, l'entrainement, l'entrainement... et puis l'hydratation, l'alimentation et bien sûr la récupération (sommeil et repos).

Caroline : Je me lève 15 minutes plus tôt chaque matin pour faire des squats!!

Comment prenez-vous soin de votre corps et de votre esprit après une dépense si intense ?

Angélique : Dès la fin du run une bonne réhydratation, et puis soigner ses muscles en mangeant des bons aliments (entre autres des protéines). L'idéal aurait été de faire une séance de cryothérapie et un massage de récupération mais j'ai opté pour un bon resto sur la 5ème avenue (lol).

Caroline : Après mon marathon, j’étais sur mon petit nuage ! Mon corps lui a eu besoin de repos. Juste après la course, je me suis délassée dans un bon bain chaud.
J’ai bu beaucoup d’eau pour mieux récupérer. 2 jours après le marathon je n’avais plus aucune courbature.

Quelles émotions avez-vous ressenties à la fin de ce marathon ?

Angélique : Une satisfaction. Les larmes me sont montées aux yeux et puis comme dans mes habitudes après chaque combat de boxe, je me dis : « j'aurais pu faire mieux ! ». Jamais satisfaite de moi, c'est aussi pour cela que je continue, que je persévère, d'ailleurs je me suis tout de suite dit après qu'il fallait que j'en fasse un deuxième pour le finir en moins de 4h.

Caroline : C’était la première fois que je ressentais une fierté aussi grande.

Quels sont les meilleurs conseils que l’on vous ait donnés dans votre vie de sportive ?

Angélique : Le repos, souvent je m’entraînais trop et mes entraînements n'étaient pas bénéfiques.

Caroline : Croire en soi et ne jamais abandonner.

X

Mot de passe oublié ?


Connectez-vous | Créer un compte